le froid débarquait, le code F8 clignotait pour la deuxième fois de la semaine sur le lave-vaisselle débordant de mousse. la poulette venait de faire sa lessive à la main, car le lave-linge avait trouvé bien malin de la ramener. il faisait froid et pourtant les moucherons dansaient sur les brosses à dents.

la poulette ne savait plus trop où elle en était. boule à la gorge, sommeil à rattraper, copies empilées. envie de danser et réunions programmées, elle ne savait comment s'organiser. la poulette était débordée.

et le froid qui débarquait.

il fallait se recentrer, quelques points tricotés, des tissus harmonieux, un câlin merveilleux et des notes de musiques, que le poussin arrivait peu à peu à enchaîner. du jus de pomme tout frais pressé, et une journée pour se retrouver.

tidou au saxothéodore est au sax ( soprano recourbé ) et porte un tisheurte de chez garogosses...

  P1210667  P1210668

et encore du chaudoudou par ici, pour un bébé à venir, encore. tissus petit pan, et autres chutes du stock.

 

ET PUIS

 

c'était donc une journée pour se retrouver. la poulette avait eu l'excellente idée de faire un moment cantine familiale à la maison. la poussinnette était surexcitée d'avoir sa copine à la maison, le poussin, jaloux comme un pou. ce satané lave vaisselle ne voulait toujours pas fonctionner et le linge ne daignait pas sécher.

la copine trouva la caisse claire et se mit à frapper dessus. le poussin sortit son carillon et la poussinnette poussa la chansonnette. ça braillait dans tous les sens, le lave vaisselle fumait, les pâtes cramaient et la poulette sentait que son cerveau allait disjoncter.

pour rajouter au calme de l'instant la poulette alla s'isoler avec le droit à la paresse, dans son bureau, avec son tas de copies et son angoisse du temps perdu.

et dans sa ville, la pause méridienne durait de 11h30 à 14h00.

ça braillait à tout va. les déguisements jonchaient le sol, à côté du pipi jailli de travers à côté de la planche. la poussinnette venait d'ouvrir pour la cinquième fois la porte du bureau, réclamant d'un ton geignard la tenue de sport restée en classe dans son cartable rose. le poussin venait de renverser les pions de la bataille navale. la copine ne trouvait pas les WC.

et la poulette savait qu'un café ne la détendrait pas.