la poulette avait encore quelque tous petits bas, mais en gros, l'humeur était bien plus ensoleillée que le temps.

la poulette se lançait dans le soutien actif de casa et la suivait dans son challenge "pfft les kilos".
il était temps de prendre la route du maillot de bain, de la plage et des orteils en éventail.
continuer pour cela à surveiller sa ligne et radier les bonbons haribo de la liste des commissions; la poulette promettait qu'elle éviterait de manger trop de chocolat aussi.

elle avait, à ce propos, passé une bien belle journée et passé sans problème le gros coup de fringale de 17h.
le matin, elle avait achevé un manteau pour son poussin et taillé deux tuniques pour le même poussin. il y aurait bientôt une séance photo, d'ailleurs. à 11h elle avait reçu de nouveaux patrons de madame maman, géniaux et prêts à découper. elle tenterait très bientôt une chemisette et un pantalon. elle était dans la garde robe de son petit garçon.


11h38: salade de choux, carotte et radis noirs râpés et marinés au vinaigre balsamique, 180g de pâtes tortis et 30g de comté. une compote et au boulot.
faute à la pluie, la poulette avait la veille sollicité son doux et tendre pour la ramener du travail. il lui fallut donc à 12h se mettre en route, en marche rapide, pour son boulot. 40 minutes à vive allure, et portable à l'oreille bien sûr, voilà qui devait la réjouir, la raffermir, et la mettre en situation pour entraîner ses petits première à l'oral.
au retour, ennuis domestiques: fuite, régie, plombier, voisines, et ouf... c'était l'année du lapin. les poulets sacrés n'étaient pas responsables! youpi la vie.
18h45, soupe de carotte au cumin, poulet mariné au yaourt-citron et une cuillère à soupe d'huile,  et puis une compote.
c'était sans compter la petite phrase aux yeux malheureux de la poussinnette: "maman j'ai très très mal au bidou". les yeux juste assez malheureux pour que la poulette se rappelât que la petite avait eu deux haut-le-cœur pendant la dégustation de la soupe, et qu'elle la prît dans ses bras. juste à temps pour se faire vomir dessus et dedans le tisheurte.

pas mal la soupe à la carotte. ça ne sentait pas mauvais, il n'y avait pas de morceaux, et ça avait à peine dégouliné.
et puis pour le challenge, no problemo, la poulette était au taquet.