la poulette avait retrouvé son amoureux tendre et doux, et son fils avait étonnamment été très doux, souriant, drôle et ravi de tout. ce temps dura fort peu et il reprit ses petites manies de hurlements incontrôlés pour d'improbables raisons. ce poussin d'habitude si doué avec les mots émettait des piaillements dès que quelque chose lui résistait. et cela usait les nerfs de sa poulette de mère. monsieur, en revanche, avait rempli son potentiel de patience en quatre jours d'absence.
la poulette avait aussi passé une rude épreuve face à un inspecteur dubitatif la questionnant sur ses pratiques. elle s'était bien défendue, et tant mieux car elle n'avait rien à se reprocher. elle avait dû justifier son emploi du temps, et cela l'avait chamboulée...
elle avait donc passé trois longues heures en tête à tête avec sa machine et cela lui avait fait un bien fou.
elle œuvrait surtout pour virginie en ce moment, et pour son petit chardon, celui qui était si mignon et si piquant à la fois (merci mamiette de cette belle métaphore du poussin).
Nouveau_dossier3
tissus petit pan, petit pan, ebay, et opis michael miller???
le printemps risque de s'inviter vite chez virginie!