f_tm_res

hier midi, j'ai retrouvé mes enfants, après un moment filles mémorable. en effet, mon amie Marlène se marie bientôt et nous lui avons fait la fête pour son enterrement de vie de jeune fille. nous lui avons épargné le déguisement avec un gant mapa sur la tête, et nous avons bien ri. au programme des festivités... nous l'avons kidnappée dans la rue et conduite au hammam des canuts, soin de la mariée intégral et bonheur pour les copines présentes. puis re-bandeau sur les yeux, resto. là, une activité bien rigolote: il lui fallait écrire ses péchés les pires sur des cartes. évidemment, les détailler. sortie du resto, nous gonflons à l'aide d'un grosse bouteille d'helium les ballons verts et violets que nous avions emportés. tous les péchés sont libérés dans un grand moment nocturne, et les péchés, envolés. boîte péniche ensuite, dodo chez la copine, petit déj au lit.

le pied.

à midi, je retrouve mes enfants chéris...

cadeau, comptine

"ma chère maman

je t'ai fait ce collier

j'espère qu'il te plaira

je sais que tu préfères

des colliers bien plus beaux

des colliers bien plus doux

mes deux bras autour de ton cou

bonne fête maman."

et la poulette de fondre d'amour pour ce petit bout d'amour.

qui lui déclare ce matin, maman je t'aime de toute ma vie.

 

Ce petit bout qui reposait dans sa barquette.

En 2005 j'ai décidé de maigrir, pour être mieux, me sentir belle et me prouver que je pourrais re-maigrir après la grossesse. Monsieur Poulet m'a aidée en m'apportant des barquettes de fraises et surtout de framboises que je pouvais dévorer pour satisfaire ma gourmandise sans risquer de "reprendre".

Depuis, le mot barquette est pour moi synonyme de de plaisir, de croquer la vie, de s'en mettre plein la panse.

C'est ce mot là qui m'est venu en regardant le petit bonhomme sorti de moi dans son berceau en plastique.

Dès la première nuit, je l'ai gardé sur moi, câline, ce petit bout... La troisième nuit, j'ai mordu mon fils à la joue, dans mon sommeil. Il n'était pourtant pas rose comme une framboise, mais mon rêve m'a conduite à goûter sa peau. Il m'est arrivé aussi de lécher ses cheveux et de humer son odeur. Animale réveillée, je me sentais au plus proche de ma féminité.

Ce petit bout qui reposait dans sa barquette...