tous les soirs je vais chercher les enfants à l'école. le plus souvent les gens me regardent avec mon embarcation ( un devant un  derrière) et se disent que je mets mes gosse en danger. tous les soirs je pense "pff n'importe quoi", mais je me dis aussi que peut-être c'est dangereux. tous les soirs je mets tidou derrière, nounette devant, le sac de couches sales d'un côté et j'enfourche ma monture. tous les soirs je pédale et slalome, le plus sereinement possible pour ne pas les mettre en danger. tous les soirs quand je ferme la porte de l'atelier je suis contente d'arriver.
ce soir encore je suis arrivée. mais ce soir il y a avait du vent. et ce soir j'ai discuté avec une dame. et j'ai lâché le vélo. une seconde. et le vélo est tombé.
anna s'est planté une dent dans la langue et a beaucoup saigné et a beaucoup pleuré. théodore a eu très peur et s'est un peu cogné la tête. heureusement sur l'herbe d'un terre-plein. ce soir les gens se sont approchés de moi, assise par terre à consoler mes mômes pour m'aider. ce soir ils ont voulu porter un truc ou appeler un médecin, apporter un petit verre d'eau ou consoler la petite qui saignait de la bouche. ce soir j'ai eu peur. ce soir je me suis sentie seule. et j'ai mal d'avoir fait mal à mes enfants.